• Ce château appartient toujours à la famille des La Rochefoucauld, dont le plus illusre d'entre eux est François VI de La Rochefoucauld, auteur des célèbres maximes.

    Château de la Rochefoucauld (16)

    On y accède par un joli pont de pierre datant du 18ème siècle :

    Château de la Rochefoucauld (16)

    Château de la Rochefoucauld (16)

    Il possède une harmonieuse façade Renaissance; l'entrée se fait par le châtelet (sur la gauche avec ses 2 tours) :

    Château de la Rochefoucauld (16)

    On pénètre alors dans la cour d'honneur bordée de 3 étages de galeries à arcades :

    Château de la Rochefoucauld (16)

    Château de la Rochefoucauld (16)

    Château de la Rochefoucauld (16)

     

    Le donjon datant du 11ème siècle :

    Château de la Rochefoucauld (16)

    Une des tours abrite la chapelle :

    Château de la Rochefoucauld (16)

    Château de la Rochefoucauld (16)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Dans une autre aile, le grand escalier hélicoïdal, en grande partie sculpté compte 108 marches, la plus grande faisant 4 mètres de long :

    Château de la Rochefoucauld (16)

    Il se termine par un superbe palmier d'ogives :

    Château de la Rochefoucauld (16)

    La salle à manger :

    Château de la Rochefoucauld (16)

    Un des salons avec ses superbes boiseries :

    Château de la Rochefoucauld (16)

    Le petit boudoir de Marguerite d'Angoulême dont les murs sont recouverts de peintures sur bois du 17ème siècle :

    Château de la Rochefoucauld (16)

    Les cuisines avec leurs cheminées :

    Château de la Rochefoucauld (16)

    Château de la Rochefoucauld (16)

    Un très beau vase :

    Château de la Rochefoucauld (16)

    Nous terminerons cette visite du château en découvrant l'arbre généalogique de la famille de La Rochefoucauld :

    Château de la Rochefoucauld (16)

    Partager via Gmail

    3 commentaires
  • En quittant le village de Fenioux, nous faisons une halte à Saint Jean d'Angély, sous-préfecture de la Charente Maritime. 

    L'Hôtel de Ville de style Renaissance :

    Saint Jean d'Angély (17)

    Saint Jean d'Angély (17)

    La tour de l'horloge, ancien beffroi du XVème siècle avec ses mâchicoulis :

    Saint Jean d'Angély (17)

    Saint Jean d'Angély (17)

    Les tours de l'abbatiale dont la construction avait débuté en 1741, mais inachevée en raison des troubles causés par la Révolution :

    Saint Jean d'Angély (17)

    Saint Jean d'Angély (17)

    Il subsiste l'ébauche des grandes arcades de la nef :

    Saint Jean d'Angély (17)

    L'église Saint Jean est attenante aux tours. L'édifice de 1615  a été reconstruit à la fin du 19ème siècle.

    Saint Jean d'Angély (17)

    Saint Jean d'Angély (17)

    La chaire date de 1849 :

    Saint Jean d'Angély (17)

    Magnifique statue en bois du XVII ème siècle, la Vierge à l'Enfant :

    Saint Jean d'Angély (17)

     

    Effet de lumière sur les colonnes et chapiteaux :

    Saint Jean d'Angély (17)

    Saint Jean d'Angély (17)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le confessionnal orné d'une somptueuse ébénisterie :

    Saint Jean d'Angély (17)

    Près de l'église se trouvent les bâtiments conventuels occupés actuellement par l'école de musique : 

    Saint Jean d'Angély (17)

    La fontaine du Pilori, très beau monument Renaissance, a été installée sur l'emplacement d'un ancien puits :

    Saint Jean d'Angély (17)

    Saint Jean d'Angély (17)

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Cette petite bourgade (150 habitants) est située à 8 kilomètres au sud de St Jean d'Angély, au coeur de la verdoyante vallée de la Boutonne. Elle possède deux édifices remarquables.

    La lanterne des morts datant du 12ème siècle; elle a été construite à la gloire des défunts. 

    Fenioux (17)

    Elle est constituée de 11 colonnes surmontées d'un lanternon coiffé d'une croix. Elle atteint ainsi une hauteur avoisinant les 40 mètres.

    Fenioux (17)

    Un caveau voûté est adossé à la lanterne :

    Fenioux (17)

    Juste à côté se dresse l'église Notre Dame de l' Assomption, très bel édifice roman du XIIème siècle :

    Fenioux (17)

    Elle possède un magnifique portail aux voussures typiquement saintongeaises :

    Fenioux (17)

    Le portail nord est également très travaillé :

    Fenioux (17)

    La nef dont les murs sont pour une partie érigés en moellons et pour l'autre, en pierres de taille :

    Fenioux (17)

    Fenioux (17)

    Fenioux (17)

    Les chapiteaux sont finement décorés :

    Fenioux (17)

    Fenioux (17)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'église est classée au titre des Monuments Historiques depuis 1840.

    Partager via Gmail

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique
Bonjour , Essaie #header { background-1185: cover;}